Du point de vue des seniors, surtout de ceux qui sont victimes d’un licenciement abusif ou d’une retraite anticipée, le monde du travail semble être de plus en plus réservé aux jeunes. Ce sont les jeunes avec leur diplôme fraîchement obtenu, la tête remplie de formules mathématiques et informatiques qui ont leur droit de cité dans bon nombre d’entreprises aujourd’hui.

Y a-t-il de la place pour les seniors dans le monde du travail ?

Il est vrai que pour pouvoir rester compétitif et rester pérenne, certaines entreprises sont obligées de remercier certains, voire tous les seniors qui travaillent en leur sein, pour laisser la place aux jeunes qui manient l’informatique avec aisance et ceux qui sont au fait de toutes les évolutions technologiques et numériques. Alors, la grande question se pose : à 45 ans, soyons réalistes, est-il encore possible de trouver un emploi ? La réponse est oui, mais souvent à une condition : se remettre à niveau. Donc, suivre une formation. Alors, oui, les formations, c’est aussi pour les seniors qui souhaitent retrouver leur place dans l’univers professionnel. Voici quelques pistes utiles à approfondir.

Acquérir ou maintenir des compétences

Certaines formations sont destinées à maintenir ou à acquérir des compétences, autant pour les seniors que pour les jeunes. Mais lorsqu’on a 45 ou 50 ans, de telles formations sont encore plus pertinentes pour assurer l’insertion ou la réinsertion professionnelle. Donc, l’objectif premier d’une formation à cette tranche d’âge c’est de maintenir leur employabilité, s’ils sont encore salariés au sein d’une entreprise. Autrement, ils risquent de se faire évincer par les jeunes, plus talentueux, plus actifs et plus productifs. Ceux qui sont à la retraite ou mis à la retraite contre leur gré doivent se plier à des formations pour espérer trouver un nouvel emploi. Mais ils doivent comprendre qu’il est impératif d’améliorer leurs compétences et leur savoir-faire. Ce qui sous-entend qu’ils doivent constamment être curieux de tout, suivre même plusieurs formations en parallèle, si leur temps et leur moyen le leur permettent. C’est la voie obligatoire s’ils veulent être remarqués et embauchés. Les opportunités ne manquent pas, encore faut-il que les seniors se donnent les moyens de les mériter.

Dans quels secteurs se former quand on est quinquagénaire ?

Pour garantir au mieux le retour dans le monde du travail, il existe des formations destinées aux personnes âgées dans les 50 ans et plus. Par exemple, des formations dans le BTP, c’est-à-dire la construction, l’architecture, etc. sont à suivre car ce sont des secteurs qui recrutent beaucoup de quinquagénaires. La maturité et l’expérience sont des atouts recherchés dans ce domaine. Les formations professionnelles en distribution et en commerce représentent également des possibilités pouvant déboucher à un emploi pour les seniors. Les centres de formation proposent des formules individuelles et adaptées aux besoins et aux attentes de chaque senior, aussi, il suffit de se savoir exactement ce que l’on veut et de choisir l’organisme qui délivre la formation désirée. D’ailleurs, dans le but de stimuler la motivation, des séances d’accompagnement sont souvent mises en place.

Catégories : ConseilsSeniors

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *