Concernant les placements, quels qu’ils soient, et l’assurance vie en particulier, il existe de nombreuses idées reçues. Celle qui veut qu’il est inutile de souscrire une assurance vie après 70 ans a la dent dure, mais il faut établir une fois pour toutes que ce n’est qu’une idée préconçue et qui n’a aucun fondement.

Le grand âge est-il un frein à l’assurance vie ?

Dans le domaine de la finance personnelle, cette fausse information reste tenace, mais ceux font preuve d’un tant soit peu d’ouverture d’esprit savent maintenant que l’assurance vie est tout à fait à la portée de ceux qui sont âgés de 70 ans et plus. Toutefois, il est possible que certaines questions se posent, telles que : « Pour quelles raisons une telle souscription ? Quels en sont les avantages ? Qu’en est-il de la fiscalité ? Et de l’abattement ? Celui-ci est-il au même titre qu’une prime versée avant l’âge fatidique ?… » Ces questions méritent plus que des éclaircissements, elles réclament des réponses claires et précises. Nous allons donc les apporter ci-après.

En rapport avec l’abattement

Que savoir en rapport avec l’abattement ? Eh bien, on peut dire qu’il est intéressant car il est possible de bénéficier d’un abattement supplémentaire de 30 500 euros. Aussi, pour les personnes âgées de 70 ans et plus, rien que cet abattement pourrait constituer la seule raison de souscrire un contrat d’assurance vie. Néanmoins, il faut que l’épargnant sache qu’il doit nécessairement ouvrir un nouveau contrat ou faire des versements sur un contrat existant, autrement, il va perdre purement et simplement ce bénéfice d’abattement. Donc, après 70 ans, les primes d’assurance versées et supérieures à 30 500 euros sont imposables aux droits de succession. Pour expliquer cela, il faut comprendre que si une personne de plus de 70 ans souscrit 2 nouveaux contrats d’assurance d’une somme totale de 100 000 euros par exemple, à sa mort, la valeur des assurances vie est de 110 000 euros. Et l’assuré sera exonéré sur les droits de succession de 30 500 euros au total.

En rapport avec la fiscalité de l’assurance vie

Ce qui retient les personnes âgées de plus de 70 ans à souscrire une assurance vie est lié à la question de fiscalité de cette assurance en cas de décès. Il faut retenir que pour une souscription après l’âge de 70 ans, la succession est comprise dans les sommes versées et celles-ci passent devant notaire. Et il est faux de penser qu’un contrat ouvert après 70 ans signifie imposition moins intéressante. Le fait est que le calcul des droits de succession sur les sommes versées est pris en compte exclusivement sur le capital. En termes clairs, cela implique que tous les gains générés aussi bien à l’ouverture qu’aux versements après 70 ans sont tous exonérés. Ouvrir un nouveau contrat permet donc d’isoler les sommes placées après 70 ans, ce qui lui permet de comprendre et de voir plus facilement les gains générés.

Catégories : ConseilsSeniors

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *