Malheureusement, les personnes âgées sont sujettes à toutes sortes de maladies et d’affections. Avec l’âge, leur défense immunitaire s’affaiblit, et elles n’ont plus la force et la vigueur de la jeunesse pour lutter rapidement contre les bactéries, microbes et virus qui les attaquent. Il y a également un autre facteur qu’il faut savoir lorsqu’on vit avec une personne âgée : elle n’aime pas être un fardeau et préfère cacher ses maux plutôt que d’en parler.

C’est fréquent lorsque l’on prend de l’âge

Elle souffre en silence, en espérant que tout va se rétablir dans les meilleurs délais, ce qui n’est pas possible bien sûr, car justement, la faiblesse de leur organisme exige que l’on prenne en charge très vite et au mieux toute affection qui l’atteint. L’une des pathologies dont les personnes âgées essaient de dissimuler au maximum, c’est la constipation. L’ayant probablement eu à plusieurs reprises tout au long de leurs vies, elles savent lorsqu’elles l’ont et elles savent aussi comment y remédier. Le problème, c’est que ce souci de santé est très récidivant. Aussi, pour ne pas avoir à souffrir régulièrement de constipation, les personnes âgées doivent en faire part à leur médecin et ne pas s’automédiquer.

Comment se manifeste cette constipation ?

Il y a une réalité que l’on doit tous, sans exception, reconnaître : on a peur de nos selles. On compte, même inconsciemment, le nombre de fois où on est allé aux toilettes chaque jour. Autant les diarrhées que la constipation nous font peur, et les personnes âgées encore plus. Mais que ceci soit dit une bonne fois pour toutes : aller à la selle 2 à 3 fois par semaine est tout ce qu’il y a de normal. C’est donc lorsqu’on ne va à la selle que moins de 2 fois par semaine que l’on peut parler de vraie constipation. Le mythe selon lequel il faut absolument se rendre aux toilettes au moins une fois par jour n’est qu’un mythe. De toutes manières, une personne qui est constipée le ressent physiquement. Il y a une espèce de gêne qui la perturbe, et c’est aussi le cas pour les personnes âgées. Et à partir de là, il ne faut pas hésiter à aller consulter car une constipation non soignée peut dégénérer en occlusion intestinale.

Est-ce dangereux ?

En fait, en soi, la constipation n’est pas dangereuse. Cependant, un train peut en cacher un autre, ce qui veut dire que ce qu’on considère comme une simple constipation peut cacher un mal plus grave. Le fait est que certaines maladies ont la constipation comme symptôme. La présence de sang dans les selles, un brusque amaigrissement, ou des douleurs à l’abdomen peuvent être les manifestations d’un problème de santé plus sérieux. Bien qu’il ne faut pas paniquer, il est primordial de consulter rapidement un spécialiste même si la situation paraît banale. Le plus souvent, c’est l’alimentation qu’il faut régler. Consommer davantage de fibres, de fruits frais et de fruits secs, de légumes, de féculents.

Catégories : SantéSeniors

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *