L’assurance-vie est un moyen d’épargne très avantageuse que vous pouvez adopter à n’importe quel moment de votre vie afin de constituer un capital à investir plus tard ou pour assurer votre retraite. Si vous désirez vous lancer dans un placement en assurance-vie, voici tout ce que vous devez savoir.

À qui s’adresser pour souscrire à un contrat d’assurance-vie ?

L’assurance-vie est un mode de placement où le capital est bloqué afin de générer des intérêts. Pour ce faire, il y a plusieurs acteurs qui doivent intervenir. D’abord, il y a les sociétés de gestion qui s’occupent de l’émission et de la gérance des fonds qui serviront de supports de financement. Puis, il y a les assureurs qui s’occupent des contrats permettant au souscripteur d’investir sur un fonds et d’obtenir un capital. Il y a également le distributeur qui a pour rôle de présenter une clause à un épargnant qui désire placer son capital. Ce distributeur peut être une banque ordinaire ou un courtier. Pendant la durée du contrat, un gestionnaire de patrimoine peut aussi intervenir pour donner des conseils à l’épargnant sur la répartition appropriée de son argent. Ainsi, si vous désirez souscrire à un contrat d’assurance-vie, vous pouvez vous adresser à un de ces acteurs opérants dans le domaine.

Quels sont les frais liés à la souscription d’un contrat d’assurance-vie ?

Il y a des frais que les intervenants prélèvent lors de la souscription à un contrat d’assurance-vie. D’abord, il y a les frais d’entrée qui sont déjà prélevés sur les fonds déposés au début. Puis, il y a les frais de gestion qui sont prélevés par l’assureur afin de garantir l’administration du contrat. Il y a ensuite les frais de gestion internes qui sont perçus par la société de gestion afin d’assurer la gérance du fonds. Notons que ces frais ne sont pas souvent évidents, donc il est important de lire attentivement le Document d’Information Clé pour l’Investisseur avant de signer un contrat. N’oublions pas non plus qu’il y a les frais d’arbitrage qui sont prélevés par la compagnie d’assurance et le gestionnaire de patrimoine pendant une modification de distribution d’épargne sur les différents supports d’investissement. Et finalement, il y a aussi les frais de gérance sous mandat qui sont perçus par le cartel de gestion de patrimoine en compensation de ses conseils et les frais de sortie qui sont retenus par les différents opérateurs lors du retrait du capital.

Catégories : ConseilsSanté

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *